Les tabarouettes de 5 à 7 ! Comment s’en sortir vivant(e) en 4 étapes !


Arrrrrkkkkkk ! S’il y a bien une chose que je déteste, ce sont les 5 à 7... Étape malheureusement quasi obligatoire si tu te lances en affaire. Je suis une personne très introverti. J’adore le monde et je suis quand même sociable, mais aller piquer une petite jasette à des inconnus et essayer de me vendre…. Ouch, c’est une autre paire de manches… Il y a même une fois, j’ai hyperventilé au moins 10 minutes dans ma voiture avant d’oser sortir de là et de me pointer à l’événement. Ça me gruge toute mon énergie ! Avec mon métier d’auteure, je suis aussi amenée à faire des conférences, faire des entrevues avec des journalistes, faire des lectures devant public… J’aimerais vous dire que ça devient plus facile avec le temps, mais non, je dois vraiment beaucoup me préparer et continuellement me botter l’arrière-train pour me motiver. J’ai tout de même développé quelques trucs et j’aimerais vous les partager.

1 : L’écoute. Dans les 5 à 7, les gens sont généralement là dans le but de vendre. Ils veulent te vendre leurs produits et leurs services. Je me suis rendu compte, que souvent, les gens n’écoutent pas. Ils ne parlent que d’eux… Moi ! Moi ! Et encore moi ! Honnêtement, c’est poche comme approche et personnellement, je n’ai pas envie de travailler avec une personne qui n’a même pas été capable de bien faire semblant de m’écouter 2 minutes. Voici donc mon truc : Écoute et pose des questions. Sois réellement intéressé par ce que dit la personne en face de toi… En plus d’être une question de politesse, je pense que cela peut te démarquer des gens présents. On aime tous ça savoir que ce que l’on a dit a été entendu par quelqu’un et qu’en plus, il a semblé être intéressé par le sujet. À la fin du 5 à 7, qui vas-tu vouloir recroiser ? Celui qui t’a bulshitté sa salade et garoché sa carte d’affaire avec ses airs de frimeur ou la personne qui t’a accordé de l’importance en écoutant attentivement ce que tu disais?

2 : La mémoire. Tu as écouté avec intérêt ton interlocuteur ? Bravo ! Maintenant, tâche de te rappeler ce qu’il t’a dit ! Ok, ce n’est pas facile, mais essaie au moins de te souvenir des grandes lignes. Tu as rencontré quelqu’un qui te parlait de son fils qui excelle au soccer ? La prochaine fois que tu le croises, ressors-lui une phrase du genre : ''Et puis comment va votre fils ? A-t-il compté un but à son dernier match de soccer ?'' En plus de créer un lien positif avec cette personne, cela te donne un point de départ pour entamer une conversation. Le top du best est de se souvenir des noms et prénoms des gens. Ça peut sembler con, mais le simple fait de se souvenir du nom de la personne et de le lui ressortir dans la conversation : ça donne un effet wow à ta personne ! C’est le meilleur conseil que je puisse te donner. Tu ne me crois pas ? Retourne la situation dans le sens inverse. Tu rencontres un inconnu et dans la conversation il te ressort : ‘’Et puis toi Mélanie, que penses-tu de ce sujet ?….’’ Hééééé, que je me sens tu importante là ! Ouf ! Quelqu’un qui se souvient de ton nom, c’est comme s’il te confirmait que tu existes, que tu es important pour lui…

3 : Avouer sa vulnérabilité. Je suis timide, je le dis. Les gens deviennent soudainement plus indulgents avec moi. ‘’Bonjour je m’appelle Mélanie Grenier, je suis graphiste et je suis en démarrage d’entreprise. Je n’ai pas l’habitude des 5 à 7, je suis timide, mais je fais de mon mieux.’’ Ça m’aide beaucoup de dire la vérité, ça m’enlève du stress ! Les gens sont toujours très aimables après ma confidence. Lors de discours, j’utilise aussi cette méthode. On dirait qu’en avouant ma faiblesse, mon public devient automatiquement compréhensif et un peu plus empathique à mon endroit.

4 : Sois toi-même. Quelle belle phrase pas toujours facile à mettre en place… La confiance en soi, ce n’est pas évident quand on est de nature réservée… Mon petit truc pour booster mon estime de moi est assez simple : dans ma voiture en me rendant au 5 à 7, je mets une musique que j’aime avec le son dans le tapis et je chante à tue-tête. (avec p'tit mouvement d'épaule aux lumières rouges) Bref, une chanson qui met de bonne humeur ! Pour moi, le rétro cul-cul du genre ‘’I’m a believer’’ des Monkees ou n’importe quoi des Beach boys, ça fait la job. Je laisse ça à votre discrétion mais, je suis certaine que vous connaissez une chanson qui vous donne automatiquement un sourire fendu jusqu’aux oreilles. La musique, ça fait penser à autre chose, ça rend joyeux et ça fait sortir le stress. Vous m’en direz des nouvelles ! (Cependant, conduisez prudemment!)

Bref, voici mes quelques conseils pour vos 5 à 7. Si vous avez d’autres trucs, n’hésitez pas à les écrire en commentaires. Je suis preneuse !

Vous aimerez aussi : 

Pourquoi ton logo est laid ? (Voici quelques trucs pour éviter le pire !)

Incroyable mais vrai : Oui, tu peux réaliser ton rêve d’être auteur !