Comment bien se préparer pour un salon du livre en 5 astuces !

 

 

Tu as écrit un livre, tu as trouvé un éditeur, tu as passé à travers tout le processus de sa conception et maintenant tu as un beau livre tout neuf entre les mains? Félicitations! Maintenant, tu es rendu à l’étape de la commercialisation! Bref, tu dois vendre ton chef-d’œuvre et pour cela tu dois passer par les salons du livre. Voici quelques-uns de mes conseils :

 

Primo : L’habillement ! Je me souviens qu’à mon tout premier salon du livre, je me suis changé au moins 10 fois de vêtements avant l’événement. Coloré, chic, simple ? C’était la panique ! Je voulais faire pro et j’ai opté pour un tailleur. J’avais plutôt l’air d’une secrétaire que d’une auteure… Je me suis rapidement rendu compte qu’aucun auteur ne portait d'habit… Même pas le sérieux Charles Tisseyre situé à quelques kiosques du mien… Donc, à moins d’écrire un livre sur la politique (et encore !)… éviter le tailleur ou l’habit. J’opte maintenant pour des vêtements qui font un bon compromis entre chic et confortable. Une jolie robe, une blouse colorée, etc… Comme je suis auteure jeunesse, j’ai remarqué qu’il est amusant de prendre un élément de mon livre et de le glisser dans mon habillement. Par exemple : Quand je fais des dédicaces pour mon livre ‘’Baba la dompteuse de matou’’, je porte toujours un chandail de chat. Les gens font souvent le lien et cela m’offre parfois un sujet de conversation avec un lecteur. Mon conseil absolu niveau habillement : reste au naturel. Sois toi-même!

 

Autres astuces :

 

- Porte une attention particulière à tes mains (propreté). Lorsque tu fais une dédicace, les gens regardent toujours ce que tu fais et par conséquent examinent énormément tes mains. Applique une bonne crème hydratante et taille tes ongles. Pourquoi ne pas en profiter pour te gâter et te faire une jolie manucure ou te mettre du vernis à ongle ? 

 

- Mesdames, évitez les décolletés... Vous êtes assises et les gens sont debout devant vous…

 

Secundo : Il faut que tu manges ! Il faut que tu t’hydrates ! Apporte des collations et traine-toi absolument une bouteille d’eau. Tu vas parler beaucoup, beaucoup, beaucoup ! Certains salons sont très achalandés et il est difficile de s’éclipser pour aller manger. Je cache toujours dans ma bourse du chocolat, des barres tendres, un fruit et un ensure. Apporte-toi aussi de l’argent comptant. Les salons du livres ont souvent un petit coin nourriture et ceux-ci ne prennent pas toujours les cartes de débit / crédit.

 

Tersio : Apporte plusieurs bons crayons. Tu as travaillé dur pour écrire ton livre et maintenant tu récoltes le fruit de tes efforts ! Tu vas être assis une bonne partie de la journée à une table et faire des dédicaces. Il te faut donc un crayon qui fonctionne. Ce serait vraiment dommage de manquer d’encre et qu’il n’écrive plus en cours de route. Pour éviter ce problème, j’apporte toujours avec moi quelques crayons. J’ai un très joli stylo de chez Swarovski que ma sœur m’a offert. Je l’adore, il brille ! Les enfants me disent souvent que j’ai un crayon magique. J’ai aussi remarqué que plusieurs auteurs utilisent de gros marqueurs noirs. Très pratique si le papier de ton livre est glacé. L’idéal est aussi de se trouver un crayon qui sèche vite et qui ne bave pas. Pour être bien certain, tu peux faire un petit test chez toi au préalable. Tu peux aussi oser la couleur, faire des petits dessins, te faire une signature stylisée, l’imagination n’a pas de limite !

 

Quarto : Prépare ta salade un p’tit peu à l’avance. Tu vas te faire poser cette question mille fois : ‘’Ton livre parle de quoi ?’’ Il faut que tu sois prêt ! Tu dois accrocher la personne en 1 à 2 minutes. Sois bref ! Sois clair ! Il ne faut pas te perdre dans des détails inutiles. Aussi, ne dévoile pas trop le punch de ton livre. Laisse planer un peu de mystère. Donne le goût aux gens de lire ton livre. Il ne faut pas être trop vendeur, mais juste assez pour intéresser. Tu peux aussi parler de ta démarche, de ce qui t’a donné envie d’écrire cette histoire, pourquoi il n’y a rien de semblable sur le marché, ce que les autres lecteurs en ont pensé, etc…

 

Quinto : Have fun ! Un salon du livre, c’est la récompense absolue à ton travail. Tu vas enfin avoir le plaisir de partager ton oeuvre avec un public ! Wow ! C’est grisant ! C’est un sentiment incroyable. Je me récompense toujours à la fin d’un salon du livre. Je m’achète un livre, je prends un verre entre confrères/consoeurs ou je me paye un bon resto. Il y a tellement de travail dans un livre, il faut bien célébrer un peu !

 

Voici une petite liste des salons du livre au Québec : 

 

- Salon du livre de Montréal

- Salon du livre internationale de Québec

- Salon du livre de l'Estrie

- Salon du livre de Trois-Rivières

- Salon du livre de la Côte-Nord

- Salon du livre de la jeunesse

- Salon du livre de l'Abitibi

- Salon du livre de l'Outaouais

- Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean

- Salon du livre de Rimouski 

 

Mes trucs t’ont aidé ? N’hésite pas à me laisser tes commentaires. Il me fait toujours plaisir de partager mes trucs et mes expériences.

Please reload

Vous aimerez aussi : 

Pourquoi ton logo est laid ? (Voici quelques trucs pour éviter le pire !)

Incroyable mais vrai : Oui, tu peux réaliser ton rêve d’être auteur !